Vertige Graphic

  • 6 août 1945, les États- Unis larguent la bombe atomique sur Hiroshima.
    Keiji Nakazawa a sept ans. Son père, sa soeur et son frère cadet n'y survivront pas.
    Keiji Nakazawa rend compte sans complaisance de l'horreur atomique. Par la suite, il nous sera conté comment l'être humain peut survivre à tout cela. Traduit dans plusieurs langues dont l'anglais, l'allemand, l'indonésien et adapté notamment au théâtre ou en film d'animation, Gen d'Hiroshima est l'une des oeuvres fondatrices du manga.

  • Avoir sept ans à Hiroshima en 1945... Tel est le point de départ du chef-d'oeuvre de Keiji Nakazawa qui, comme son héros Gen, vivait dans cette ville tragiquement célèbre au même âge.
    Dans ce volume le récit commence pendant la deuxième semaine après l'explosion atomique. L'horreur absolue fait progressivement place, parmi les rescapés, à des réflexes de survie, y compris les moins avouables.
    Chez Gen, cela se traduit par une véritable rage de vivre. Afin de nourrir sa mère et sa petite soeur nouvelle née, il trouve un travail bien particulier qui va le marquer à jamais...

  • Plus de deux ans sont passés depuis le 6 août 1945 et pourtant Hiroshima et la famille Nakaoka ne sont toujours pas à l'abri de la misère. La survie quotidienne devient plus que jamais un enjeu.
    Le marché noir s'est développé à cause de l'aide insuffisante des Américains. Leur présence commence à être remise en question car ils traitent les victimes de la bombe comme des cobayes.
    En effet, de nouvelles maladies que personne ne sait encore soigner apparaissent. Ce traumatisme s'ajoute aux difficultés de l'hiver où la population des villes souffre de graves malnutritions chroniques. La pénurie est d'autant plus grande que la totalité des six millions de militaires et civils d'outre-mer vient d'être rapatrié sur l'archipel.
    Dans ce contexte, le jeune Gen, toujours aussi volontaire et entreprenant, rallie à lui de jeunes gamins tombés sous le joug des yakusas et essaye ainsi de reconstituer un noyau familial pour survivre.

  • Dans la première partie de ce recueil, plus de cinq ans ont passé depuis qu'Hiroshima a été ravagée par la bombe atomique. La vie reprend son cours et Gen, devenu adolescent, s'interroge désormais sur son avenir. Il va faire une rencontre décisive, celle de l'homme qui va lui enseigner le dessin. Instinctivement, il devine qu'il a trouvé là un moyen de faire connaître au monde l'horreur qu'ont subie les habitants d'Hiroshima.
    Dans la deuxième partie, nous sommes au printemps 1953, Gen a quinze ans et va vivre son premier grand amour, dans un pays qui se relève doucement, redressant son économie sur fond de guerre de Corée. Mais les séquelles de la bombe sont encore multiples et bien réelles. Gen et ses compagnons ne sont pas au bout de leurs souffrances...

  • Dans ce nouveau volume de la saga Gen d'Hiroshima se déroulant entre l'été 1949 et l'automne 1950, les pénuries se font petit à petit moins cruelles, la situation semble s'améliorer pour Gen et les siens. L'une des préoccupations principales des nos jeunes héros devient celle de laisser à la postérité un témoignage de l'horreur qu'ils ont vécu. Cependant, ils vont de nouveau être frappés par un terrible coup du sort...
    La conscience politique de Gen, qui n'a encore que douze ans, se précise grâce à l'influence d'un professeur pacifiste (comme l'était son père).
    De plus la guerre de Corée vient d'éclater...

  • Une semaine s'est écoulée depuis que la Bombe atomique a ravagé Hiroshima. L'horreur absolue fait progressivement place parmi les rescapés, à réflexes de survie, parfois les moins avouables. Gen, quant à lui, trouve un travail bien particulier qui va le marquer à jamais.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Good bye

    Tatsumi

  • Lors de l'explosion atomique du 6 août 1945, Gen a perdu son père, sa soeur et son jeune frère. Au lendemain de cet holocauste nucléaire, lui et sa mère vont devoir survivre, dans une Hiroshima dévastée où ne subsistent que des visions de cauchemar.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Gen d'Hiroshima T.9

    Keiji Nakazawa

    Plus de cinq années ont passé depuis qu'hiroshima a été ravagée par la bombe atomique.
    La vie reprend son cours et gen, devenu adolescent, s'interroge désormais sur son avenir. il va dans ce volume faire une rencontre décisive, celle de l'homme qui va lui enseigner le dessin. instinctivement, il devine qu'il a trouvé là un moyen de faire connaître au monde l'horreur qu'ont subie les habitants d'hiroshima.

  • Trois années ont passé depuis que la bombe atomique a ravagé Hiroshima ; les survivants tentent de reprendre le cours d'une vie qui, si elle n'aura plus jamais rien de « normal », doit néanmoins continuer. Gen et ses compagnons sont les témoins des fossés qui divisent et déchirent le peuple japonais : victimes de la bombe qui effraient ceux que l'explosion a épargnés ; sans-abri qui côtoient les profiteurs et les mafieux enrichis par la guerre.


  • dans ce septième volume qui se déroule sur quelques semaines seulement (de la fin de l'été au début de l'automne 1949), et oú les pénuries se font moins cruelles, la situation semble s'améliorer un peu pour gen et les siens.
    l'une des préoccupations
    essentielles de nos jeunes héros devient maintenant de laisser à la postérité un témoignage de l'horreur qu'ils ont vécue. cependant, ils vont de nouveau être frappés par un terrible coup du sort.

  • Ajouter au panier
    En stock
  • Dans ce quatrième volume de la saga gen, les membres rescapés de la famille nakaoka sont enfin réunis.
    L'action, moins condensée que dans les trois volumes précédents, se déroule sur deux années, qui correspondent aux débuts de l'occupation américaine et à la découverte des conséquences mortelles des radiations nucléaires. dans un pays en ruines où règnent désormais le non-droit et la loi du plus fort, le jeune gen continue d'inventer, pour lui, sa famille et ceux qui croisent leur chemin, des moyens de survie.


  • avec ce cinquième volume de gen d'hiroshima, nous voilà à mi-parcours d'un ouvrage hors du commun.
    l'action se passe pendant l'hiver 1947-1948. la survie quotidienne reste toujours aussi problématique et le jeune gen est bouleversé en découvrant que les américains, loin de chercher à soigner les victimes des radiations, s'en servent comme cobayes.

  • dans le japon en guerre contre les états-unis, le jeune gen nakaoka et sa famille survivent, tant bien que mal, entre la faim et les persécutions dues au pacifisme militant du père, dans une ville curieusement épargnée par les bombardements.
    jusqu'au matin du 6 août 1945, lorsque l'enfer nucléaire se déchaîne soudain sur hiroshima...

  • Anthologie sélectionnée par Kazuhiko Miyaya lui-même, L'Éveil laisse entrevoir l'humanité d'un auteur qui sut profiter de la vague du renouveau manga pour produire une oeuvre personnelle où s'entremêlent action, réflexion et sociologie.
    Les quatre nouvelles qui composent ce recueil, placé sous le sceau de la diversité, dévoilent chacune à leur manière des aspects méconnus de la société japonaise, dans son fonctionnement et ses modes de pensée. La première, Super biking, propose action et rédemption motorisées sur un fond de réflexion sociale. La seconde, Une paire plus kicker, est un petit thriller donnant tout leur sens aux mots «amitié» et «sacrifice». La troisième, Lamentations d'un nègre, est une superbe introspection nostalgique, d'une sensibilité particulièrement touchante.
    La dernière, Le jour où David s'éveille, est une violente dénonciation politique. À la fois manifeste anti-dictatorial et critique de la politique extérieure parfois ambiguë du Japon.
    Un long commentaire de Kazuhiko Miyaya permet de replacer chacune de ces nouvelles dans leur contexte de création et de cerner les motivations de l'auteur.
    Petits drames du quotidien succèdent aux grandes tragédies de l'Histoire, au gré d'une anthologie dévoilant les multiples facettes du talent de Kazuhiko Miyaya.

empty