À propos

Au petit matin, quand le soleil étend ses rayons, que les grues s'envolent vers le ciel et que les carpes se réveillent, le lac Yamagata est le plus bel endroit de la Terre. C'est là que Seï y trace ses plus jolies calligraphies, c'est là que son frère Shigeru y fait ses plus vivants origamis. Mais voilà que le daimyô déclare la guerre à son voisin. Tout homme âgé d'au moins seize ans sera contraint de se battre sous sa bannière. Shigeru devra partir et peut-être mourir. Le jeune Seï va alors tout tenter pour convaincre le daimyô de renoncer à cette guerre. En trois jours, il peindra trois calligraphies.

Trois mots pour arrêter la guerre, trois mots pour sauver son frère.

Le Mot qui arrêta la guerre est une véritable ode à la paix et à la liberté d'expression. Écrit il y a plusieurs années déjà, le texte de la talentueuse Audrey Alwett (Légendes de Troy, SinBad) résonne évidemment de manière encore plus prononcée aujourd'hui. Cinq ans après Princesse Pivoine, Ein Lee réussit le tour de force de sublimer cette histoire intemporelle grâce à ses dessins éclatants de sincérité. Une oeuvre puissante et majeure à lire par tous.


Rayons : Jeunesse > Livres illustrés / Enfance (+ de 3 ans) > Albums


  • Auteur(s)

    Audrey Alwett

  • Éditeur

    Nobi Nobi

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    26/03/2015

  • Collection

    Soleil Flottant

  • EAN

    9782918857822

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Longueur

    28.3 cm

  • Largeur

    26.2 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    588 g

  • Lectorat

    3/6 ans

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

empty